top of page
Rechercher
  • LyREC

L’épidémie des « virus hivernaux » sévit en France, LyREC s’investit dans la recherche



La France subit de plein fouet une triple épidémie sans précédent. Covid-19, grippe et bronchiolite saturent les hôpitaux, contaminant du bébé aux personnes âgées. Les niveaux de contamination sont records, non observés depuis plus de dix ans, chez les nourrissons notamment.


Une situation sanitaire jamais vue


Alors que les soignants sont encore sous le coup de la Covid-19, la situation sanitaire face à cette triple épidémie à l’évolution incertaine est qualifiée « d’inédite » par Santé Publique France. Plus particulièrement, la grippe est en avance sur le calendrier, en comparaison avec les années précédentes. Ajoutons épidémies de Covid-19 et de bronchiolite à ce tableau inquiétant, et l’on comprend aisément la situation préoccupante d’un système de santé déjà épuisé.


Cette actualité sanitaire fait la Une, laissant le micro aux professionnels de santé dont Didier Che, directeur adjoint aux maladies infectieuses. Lors d’un point presse de Santé Publique France il a évoqué « une situation complètement inédite » et pleine « d’incertitudes ». Ses propos sont confirmés par Sophie Vaux, épidémiologiste : « les années antérieures, il y avait plutôt des virus respiratoires qui se succédaient les uns aux autres : une première circulation de rhinovirus laissait la place à des VRS (principal virus en cause dans la bronchiolite), qui, très généralement, laissait le pas à la grippe. Là, on a des co-circulations. »


Impact et populations touchées par la grippe


Aujourd’hui, les autorités sanitaires sont inquiètes au regard de l’addition des pathologies qui circulent : les hôpitaux ne sont pas dimensionnés pour faire face. D’autant que les différents virus ne touchent pas les mêmes populations, appelant une prise en charge sur tous les fronts. La bronchiolite atteint surtout les nourrissons alors que les personnes âgées et/ou vulnérables sont plutôt affectées par la grippe et la Covid-19.


Un pic de Covid-19 et de grippe est attendu pour Noël avec de grandes inconnues quant à l’évolution au cours des prochaines semaines.


Des notes positives pour faire face à l’épidémie


Mais à l’approche des fêtes, l’espoir est permis. En effet, une « compétition » entre les virus de la grippe et le SARS-CoV2 pourrait rendre leur coexistence difficile et limiter le risque de pics strictement simultanés (notion de cannibalisme viral).


Didier Che l’affirme « Il faut encore un peu de temps pour savoir si cette notion de cannibalisme viral se confirme. [Il est encore] trop tôt pour tirer des conclusions de la situation américaine. [Mais la France n’est] pas encore complètement démunie. » Elle possède « un arsenal préventif » pour contenir cette triple épidémie.


De quel arsenal parle-t-on ? Il est dans un premier temps possible de limiter la circulation des virus en adoptant de bons réflexes, les fameux gestes barrières très souvent évoqués et qui ont déjà prouvé leur efficacité.


Ainsi, porter un masque dans les lieux clos, se laver les mains régulièrement ou encore aérer les pièces sont de bons moyens de lutter contre les virus. Rappelons cependant que la vaccination contre la Covid-19, mais aussi contre la grippe particulièrement virulente, est conseillée par les autorités sanitaires françaises surtout dans le contexte des grands rassemblements familiaux prévus dans quelques jours.


LyREC s’engage dans la recherche clinique contre les virus hivernaux


En ce sens, LyREC, Lyon Recherche Clinique met tout en œuvre pour faire avancer la recherche. LyREC a notamment participé à une étude internationale de phase III visant évaluer la réponse immunitaire, la sécurité et la réactogénicité d’un vaccin contre le VRS (Virus Respiratoire Syncitial impliqué dans la majorité des cas de bronchiolites), administré conjointement à un vaccin contre la grippe commercialisé, ou administré à 30 jours d’intervalle avec le vaccin contre la grippe.


L’étude clinique a été menée auprès d’adultes âgés de plus de 65 ans, population particulièrement vulnérable face aux infections virales hivernales et leurs conséquences potentiellement graves.


Ainsi, parmi les 1 028 volontaires inclus dans le monde, 68 personnes ont fait confiance à LyREC et ont permis de faire avancer la recherche clinique depuis l’Hôpital Lyon Sud (69 - Pierre-Bénite) conférant à Lyon Recherche Clinique le statut de premier recruteur mondial.

Tout au long de l’année, LyREC propose de nombreuses études cliniques dans le cadre de la santé et du Bien-être.


Vous souhaitez prendre soin de votre santé et de votre beauté ? Participez à nos études cliniques indemnisées. Elles sont adaptées à votre profil et portent sur des domaines cliniques et esthétiques variés. Inscrivez-vous ici !

Pour en savoir plus contactez Lyon Recherche Clinique au 07 71 58 15 47 ou à volontaire@lyonrechercheclinique.com

150 vues0 commentaire
bottom of page